En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Astuces

5 astuces pour insonoriser sa chambre

Article par Anne-Laure GOUPIL , le 07/05/2013 à 10h00 , modifié le 14/01/2015 à 16h25 0 commentaire

Dormir dans une chambre où le moindre bruit résonne est très désagréable pour ses occupants. Effectuer quelques petits travaux permet d'améliorer la qualité de vie en réduisant certains bruits plutôt gênants pour trouver ainsi une réelle intimité.

Détermination des bruits
Avant d'entreprendre les travaux, il est important de déterminer la source de bruit gênante... Il existe trois sortes de bruits : les bruits aériens, qui correspondent à tous les bruits qui se déplacent dans l'air comme les bruits de la télévision, de la radio, de la chaîne hi-fi et les voix. Et les bruits d'impact qui sont les bruits sourds émis lors d'un contact ou d'un déplacement comme des pas, des objets qui tombent, des meubles que l'on déplace, des coups dans un mur. Enfin, la troisième sorte sont les bruits extérieurs, qu'il faut empêcher de pénétrer nos murs. Au niveau des bruits extérieurs il faut savoir qu'il y a une grande différence entre les bruits urbains et ruraux.

 

Les travaux
Pour bien se protéger des bruits extérieurs, il faut commencer par bien choisir ses portes et ses fenêtres afin de laisser justement tous ces bruits à l'extérieur. Il faut choisir des portes munies d'un coupe-froid et ne pas hésiter à bien calfeutrer ses contours. Surtout ne choisissez pas de portes en acajou à âme creux lesquelles laissent malheureusement passer tous les bruits. Si vos fenêtres ne possèdent pas de double-vitrage, qui est un très bon isolant du froid et du bruit, vous pouvez facilement vous procurer des films transparents anti-bruits à coller sur celles-ci. Ces films évitent, enfin le mieux possible car ce n'est pas un produit miracle, les bruits extérieurs de pénétrer à l'intérieur des habitations. Le soir, si vous avez des volets, n'oubliez pas de les fermer. Ils permettent, en plus de protéger du froid et des regards, d'atténuer les bruits.

 

Autour d'une maison, les arbres, les buissons, les haies, etc... peuvent, eux aussi, servir d'écran sonore contre certains bruits extérieurs. N'hésitez donc pas à en planter tout autour de votre maison. En plus de vous permettre de réduire les nuisances sonores, un peu de verdure ne vous apportera que des bienfaits sur la santé tout en embellissant votre jardin.

 

Le sol
N'oubliez pas d'installer une moquette ou des tapis qui permettent d'absorber les chocs et les bruits. Si vous voulez absolument poser un parquet vous pouvez tout de même vous servir de la moquette comme isolant. Il vous suffira alors de poser votre parquet par dessus la moquette. Dans ce cas, prenez plutôt une moquette bas de gamme puisque là ce n'est ni la couleur ni le coté esthétique qui est recherché.

 

Les bienfaits du liège
Afin de perdre quelques décibels, le liège reste un excellent moyent. En plus d'être un isolant sonore ce matériau est aussi un très bon isolant thermique. Vous pouvez aussi installer un couvre-plancher en liège, surtout pour les pièces qui sont à l'étage afin de réduire le bruit des pas et des jouets qui tombent. Ensuite vous pouvez, soit laisser votre liège sur les murs, soit ajouter votre revêtement mural en gardant à l'esprit que tous les revêtements en fibres naturelles étouffent les bruits et réduisent les échos.

 

Un dernier tuyau
Pensez également à vérifier votre tuyauterie, car des tuyaux mal raccordés créés de nombreuses vibrations particulièrement désagréables. Pour réduire ces nuisances, il suffit de placer de petits morceaux d'isolants entre les différentes attaches des tuyaux de plomberie. Un petit détail qui peut vous apporter beaucoup de silence et de tranquillité !

 

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience