En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Astuces

6 conseils pour éviter l'humidité dans une salle de bain sans fenêtre

Article par Katia FACHE , le 24/01/2013 à 10h54 , modifié le 24/01/2013 à 10h54 0 commentaire

Comment éviter l'odeur d'humidité et les murs craquelés dans votre salle de bain quand vous n'avez pas le moyen de l'aérer ? Suivez nos conseils pour un habitat plus agréable à vivre.

Lorsque votre salle de bain n'a pas de fenêtre, il est difficile de l'aérer correctement pour éviter les odeurs et les traces d'humidité. Suivez nos conseils  pour vous sentir mieux chez vous ! 

Entretenir votre habitation
Éviter l'humidité dans votre intérieur passe avant tout par un entretien régulier. Pour aérer votre salle de bains sans fenêtre, créez quotidiennement des courants d'air à l'aide des fenêtres des pièces voisines. Il est aussi important de vérifier les joints et le bac à douche, souvent à l'origine d'humidité, et procéder à une réparation si nécessaire. 

Installer une ventilation naturelle                                 
La ventilation est la solution la plus efficace pour lutter contre l'humidité provoquée par la condensation dans votre salle de bain. La ventilation naturelle vise à utiliser le tirage thermique (mouvement naturel de convection de l'air créé par la différence de température entre l'air intérieur et l'air extérieur) en installant des grilles d'aération : basses pour l'entrée de l'air frais, hautes pour la sortie de l'air chaud. Pour un mécanisme efficace, veillez  à ce que les meubles de la pièce ne les recouvrent pas.

Installer une ventilation mécanique
Simple VMC (ventilation mécanique contrôlée) ou VMR (ventilation mécanique régulée), ces systèmes, plus simples et économiques que la ventilation naturelle, résoudront votre problème de salle de bain peu aérée. À l'aide d'un ventilateur que vous enclencherez avec un simple interrupteur, votre pièce sera ventilée et l'air renouvelé. Ce procédé se limite à une seule pièce.

Choisir une peinture acrylique
Aujourd'hui, la peinture la plus résistante à la condensation dans la salle de bain est la peinture acrylique. En plus d'être écologique et lavable, elle contient des fongicides (produit conçu pour limiter le développement des champignons et autres parasites) pour empêcher les taches, dotés d'un film protecteur antigraisse ou antimoisissure.  Grâce à cette peinture, le plafond ne s'écaillera pas et les murs ne seront pas noircis. Devenue la référence pour les pièces humides, vous la trouverez dans tous les magasins de bricolage. 

Préférer les matériaux hydrofuges
Dans les salles de bain très humides, les matériaux hydrofuges et les revêtements adaptés sont indispensables.  Optez pour des plaques et les carreaux de plâtre, étanches et faciles à poser, toujours disponibles en trois dimensions et trois épaisseurs pour s'adapter à la superficie de votre intérieur. Encore plus efficaces, mais plus couteux, les panneaux de polystyrène extrudé insensibles à l'eau vous permettent de doubler, et donc de protéger, vos murs. Plus le panneau est épais, plus votre isolation sera forte.

Les marques Placo (gamme Placomarine), Knauf (gamme KH Hydro) et Fermacell (gamme Powerpanel H2O) garantissent les meilleures plaques protectrices de la condensation, idéales pour une salle de bain

Poser des barrières étanches
Pour empêcher l'eau de détériorer les murs, deux solutions existent : l'injection de résine et la pose de silicone. La première astuce, très répandue, consiste à instaurer une protection étanche à la base des murs ou des cloisons. Ultra efficace, il faut savoir que le temps de séchage dure entre 6 mois et un an. Le deuxième procédé est plus simple et écologique, et agit surtout lorsque l'humidité est déjà bien présente dans la pièce : le silicone est injecté directement dans les murs abîmés pour les traiter.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience