En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Astuces

Histoire d'un objet culte : le futon

Article par , le 29/03/2010 à 17h30 2 commentaires

Le futon nous vient du Japon et devrait, plus précisément s'appeler "Shikibuton", le matelas, en japonais ! Mais c'est aussi simple pour nous de désigner le futon par ce nom, qui signifie en réalité "literie". Cette mise au point étant faite, cela ne nous empêchera pas de dormir...

Une deuxième mise au point s'impose : malgré son nom, le futon vient en premier lieu d'antiques civilisations où les hommes dormaient sur des matelas de coton. Babylone, la Mésopotamie, l'Égypte et l'Inde sont les véritables berceaux du futon.

Le futon tel que nous le concevons aujourd'hui, c'est néanmoins au Japon qu'on en a soufflé l'idée. Un Japonais traditionnel déroule son matelas fait de paille de riz et de natte de jonc tressé tous les soirs sur son tatami et l'enroule à nouveau tous les matins pour le ranger dans un placard ou pour l'aérer. Nous, dans notre version occidentalisée du futon, nous avons besoin d'un matelas un peu plus épais et doux, car il est posé sur un cadre en bois bien plus dur et qui n'existe pas au Japon. C'est pourquoi notre futon est souvent réalisé dans du coton, enrichi éventuellement de latex pour éviter qu'il ne se déforme, d'ouate ou de coco.

Dans les années 70, William Brouwer a eu la bonne idée de décliner le futon pour le continent américain du Nord, afin qu'il puisse représenter une alternative confortable aux convertibles de l'époque alors peu développés. C'est donc ce designer qui, le premier, a eu l'idée de concevoir un cadre de bois dans un esprit japonisant dont l'astuce consistait, grâce à trois plus, de pouvoir transformer le futon en sofa facilement. L'idée géniale a été prise d'assaut par d'autres fabricants et le futon adopté par les personnes vivant dans des petites surfaces.

Les avantages du futon lui valent des inconditionnels : dans une version convertible, le futon est une solution confortable et facile à déplier. Il offre un excellent maintient du dos et une bonne hygiène. Il convient de le faire nettoyer une fois par an. Les futons japonais tout en coton doivent être rénovés par tous les 10 ans, par l'apport de nouvelles strates de coton et l'enlèvement des plus usées. Pour dormir à la japonaise, vous pouvez juxtaposer deux tatamis en plaçant votre futon dessus. C'est plus dur, c'est sain et c'est bon pour le dos !
 

Notre conseil

Au moment de choisir un futon, passez du temps à tester l'assise et le couchage. Les deux doivent être fermes mais aussi adaptés à votre morphologie.
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience