En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Astuces

Petite histoire d'une marque déco : Baccarat

Article par Sophie Bourgeois avec Agence , le 06/10/2008 à 12h26 , modifié le 06/10/2008 à 18h32 0 commentaire

Depuis plus de deux siècles, la réputation de Baccarat n'est plus à faire. Son savoir-faire déco a séduit les plus grands amateurs de cristal et de verres de la planète. Ses lustres en cristal sont dignes de grandes pièces de musée.

Tout commence en 1764 quand Louis XV autorise la fondation d'une verrerie dans la ville de Baccarat en Lorraine. Environ 300 personnes travaillent à la fabrication de carreaux à vitre, miroirs et de services en verre. Le premier four à cristal fonctionne en 1816. Louis XVIII est impressionné par le travail de Baccarat et ordonne la première commande royale. Des commandes des familles royales et chefs d'État affluent dans la fabrique de Lorraine.
 
La marque est déposée en 1860. En fabriquant des verres de grande qualité, des chandeliers et des lustres comparés à des œuvres d'art, des vases déco et des flacons de parfum, Baccarat a acquis une réputation mondiale. Un marché phénoménal s'ouvre avec l'Asie, continent amateur de flacons de parfum. En 1907, la production est de 4000 flacons par jour.
 
Une rétrospective au Louvre fête les 200 ans de la première réalisation en 1964. Baccarat se lance aussi dans la bijouterie. En 1994, Baccarat réalise un lustre en cristal de 20 lumières pour son 230e anniversaire. Alors qu'une douzaine de magasins Baccarat sont ouverts aux États-Unis, Philippe Starck dessine, en 2005, une collection spéciale « noire », dont le lustre Zenith.
 
À bientôt 250 ans, la fabrique Baccarat n'a plus rien à prouver, mais a encore de beaux jours devant elle. 
 
http://www.baccarat.fr/

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience