En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Astuces

Poser un parquet

Article par Sophie Bourgeois avec Agence , le 12/09/2008 à 15h27 , modifié le 10/11/2008 à 16h20 0 commentaire

La pose d'un parquet est réservée aux professionnels pour des parquets en bois massif, surtout si l'on souhaite le poser en traçant des chevrons au sol. Par contre, la pose des parquets contrecollés ou stratifiés est à la portée de tout bricoleur. Avant de vous lancer, quelques conseils...

Cloué, collé ou en pose flottante, quelle que soit la nature du parquet, il faut veiller à l'état du support, et prévoir éventuellement une sous-couche. Le stockage des lames et la température de la pièce à parqueter doivent être scrupuleusement respectés.

Les précautions à prendre avant de poser un parquet :
Stocker les lames dans leur emballage fermé, dans la pièce à parqueter, au moins 48 h avant, à température ambiante de 15 à 20°. Le support de la pièce à parqueter doit être sec, les portes doivent être en place.

Vérifier la planimétrie du sol avec une très longue règle (2 m) : la tolérance est d'environ 2 mm sous la règle. Faire les raccords nécessaires en ragréant ou rabotant ponctuellement.
Pour plus de confort (souplesse, atténuation des bruits de pas), poser une sous-couche (mousse résiliente, liège, panneau de fibres, feutre goudronné ou carton gaufré), à choisir en fonction de l'humidité de la pièce ou du type de chauffage. On peut aussi garder l'ancienne moquette, bien nettoyée.

Les différents types d'assemblage des parquets en bois massif :
Le parquet en bois massif se cloue sur des solives qui traversent la pièce. Les assemblages varient selon l'effet recherché : lames en longueur, à l'anglaise à coupes perdue (joints non alignés lames inégales), ou à l'anglaise à coupe de pierre (lames de longueur égale, joints alignés un rang sur deux). Autres motifs : en bâton rompu (ou en chevrons) ou en point de Hongrie (en chevrons à 45°).

La pose des parquets contrecollés ou stratifiés :
Les parquets contrecollés épais peuvent se clouer. Les contrecollés fins, comme les stratifiés, se collent ou s'imbriquent le plus souvent les uns dans les autres. Ils sont souvent posés en parquet flottant, avec une sous-couche.

La première rangée de lames doit être bien alignée, le long d'un mur. Utiliser la règle la plus longue possible pour vérifier et corriger éventuellement la rectitude de l'alignement. Penser à laisser un jeu tout autour de la pièce y compris au niveau des huisseries ou des tuyaux qui traversent le plancher. Poser ensuite les plinthes, assorties au parquet, elles sont fixées par collage, vissage ou clipsées dans des chevilles spéciales.

Notre conseil :
Pour un parquet traditionnel de qualité, prendre un professionnel, car en cas d'erreur, entraînant des dommages sur le parquet, la garantie ne fonctionnerait pas. Pour éviter de poncer (opération extrêmement délicate), on peut utiliser du parquet préponcé en usine, ne demandant ni ponçage, ni vernissage.
 
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience