En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Astuces

Ravalement : peut-on librement changer la couleur de sa maison ?

Article par , le 20/02/2013 à 11h30 , modifié le 20/02/2013 à 11h31 0 commentaire

L'extérieur de votre maison a besoin d'un vrai rafraîchissement et vous en profiteriez bien pour changer sa couleur ? Oui, mais attention, même si vous êtes propriétaire de votre maison, pour changer la couleur des murs extérieurs et notamment de la façade, vous devez respecter quelques règles. Explications.

Votre maison fait partie d'un ensemble de bâtiments : insérée dans une ville, un village ou même isolée, elle entre dans la composition d'un paysage, et participe parfois d'un style architectural local. Dès que vous souhaitez intervenir d'une façon ou d'une autre sur vos murs extérieurs, vous devez suivre les étapes suivantes.

Avant d'engager tous travaux de façade, vous devez déposer en mairie une demande de déclaration de travaux. En effet, les travaux de façade sont strictement encadrés par la loi, à laquelle s'ajoute la réglementation locale. C'est le Code de la Construction et de l'Habitation (CCH) qui réglemente l'entretien des façades : "Les façades des immeubles doivent être constamment tenues en bon état de propreté. travaux doivent être effectués au moins tous les dix ans, sur l'injonction qui est faite au propriétaire par l'autorité municipale". Mais ce texte n'est pas appliqué systématiquement, il est soumis à l'interprétation des services municipaux.
Après le dépôt de votre demande, vous devrez patientez un mois pour connaître la décision du service municipal compétent. Si, passé un mois, vous n'avez reçu aucune réponse, votre demande est accordée.

Les critères qui vont fonder la décision sont différents selon que votre maison est située ou non dans un périmètre classé. Si votre maison ancienne est elle-même classée Monument historique ou encore inscrite à l'inventaire, vous devez obtenir l'accord de l'architecte des Bâtiments de France. C'est aussi vrai si votre maison se situe dans le périmètre d'un bâtiment classé ou inscrit à l'inventaire.

La règlementation locale peut vous imposer une couleur de façade. Inutile de fantasmer sur des échantillons de couleurs pour les murs et les volets ; informez-vous plutôt des couleurs autorisées dans votre région. En effet, l'administration des Bâtiments de France ainsi que votre commune prévoient des règles en matière d'architecture et de couleur des bâtiments. Ainsi, si vous avez craqué sur les couleurs des maisons provençales, il n'est pas certain que vous soyez autorisée à utiliser les mêmes en Picardie. Les couleurs des maisons doivent respecter l'ambiance et la lumière locale, de façon à s'intégrer parfaitement au paysage.

Pour connaître les informations relatives à l'architecture de votre région et pour valider votre choix de couleur, informez-vous auprès des Conseils d'architecture, d'urbanisme et d'environnement (CAUE). Ces organismes départementaux ont vocation à informer gratuitement le public sur tous les problèmes de construction, de rénovation ou d'extension. Même la couleur des volets sera soumise à autorisation. En Alsace, par exemple, où les villages traditionnels présentent des couleurs de façades et de volets très particulières, vous devrez obligatoirement utilisez les mêmes coloris pour vos travaux.

De même, avant de décider d'ôter l'enduit de façade pour rendre les pierres apparentes, afin de donner un air plus rustique à votre façade, prenez conseil auprès de votre CAUE local, car l'enduit a pour fonction de protéger les murs anciens contre le ruissellement des eaux de pluie, les intempéries et de consolider l'assemblage des pierres.
 

Notre conseil
Pour connaître les coordonnées du CAUE dont vous dépendez, visitez le site de la Fédération nationale des CAUE : http://www.fncaue.fr/

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience