En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Tendances Déco

8 arbustes parfumés pour un jardin odorant

Article par BOURGEOIS Sophie , le 24/04/2008 à 12h25 , modifié le 24/04/2008 à 12h41 2 commentaires

Notes miellées, vanillées, fruitées ou parfums évoquant le jasmin, le muguet ou le chèvrefeuille... Un jardin odorant s'ingénie à titiller nos narines avec ces arbustes parfumés. 8 merveilles d'arbustes mis en avant...

1. Daphné (Daphne mezereum). Cet arbuste mérite son appellation de « bois joli » avec sa floraison généreuse rose ou pourpre, qui dure de nombreuses semaines, de février jusqu'au début du printemps. Ses fleurs qui annoncent la fin de l'hiver, font partie des plus parfumées. Elles embaument le jasmin mais aussi la jacinthe, l'œillet et le clou de girofle dans le jardin odorant. Ces senteurs sont si suaves et pénétrantes qu'elles peuvent produire un effet narcotique chez certaines personnes ! Pour réussir à coup sûr ce petit arbuste caduc, il faut lui offrir un sol frais tout l'été mais bien drainé et une exposition mi-ombre. Attention aux enfants car les Daphnés sont des plantes très fortement toxiques à l'ingestion. En climat doux, le parfum de Daphné odora « Aureomarginata », une espèce persistante dont le feuillage vert foncé est marginé de jaune, est encore plus puissant.
 
2. Chèvrefeuille sinensis. La silhouette un peu brouillonne et le feuillage caduc plutôt banal du chèvrefeuille Lonicera fragrantissima sont largement compensés par les senteurs qu'exhalent ses nombreuses petites fleurs hivernales. Leur parfum rappelle celui des espèces grimpantes du printemps et de l'été mais évoque aussi la fleur d'oranger. Cet arbuste est très facile à cultiver dans le jardin odorant. Il s'adapte à tous les climats, les sols et les expositions. En été, choisir un chèvrefeuille sinensis, aux fleurs jaune rosé qui est également très parfumé. En vente chez Delbard.
 
3. Viornes parfumées (Viburnum carlesii). Certaines viornes sont très populaires dans nos jardins odorants comme la boule-de-neige (Viburnum opulus), le laurier-tin (Viburnum tinus) ou la viorne à feuillage (Viburnum rhytidophyllum). La plupart fleurissent au printemps. Toutefois, quelques espèces s'épanouissent en hiver ou en tout début de printemps, comme Viburnum carlesii, pour nous gratifier de parfums vraiment délicieux. Ces espèces hivernales fleurissent de novembre à mars. La floraison n'apparaît que sur les sujets âgés au minimum de 4 à 6 ans. Elle dégage un très étonnant parfum, aux nuances fleuries (œillet, héliotrope, giroflée), épicées (encens), miellées et vanillées qui s'exhale, même par temps froid. Ces arbustes seront spectaculaires en massif. Ils conviennent tout particulièrement aux jardins odorants de style naturel ou aux décorations des sous-bois clairs.
 
4. Viorne de Chine (Viburnum plicatum). Avec sa floraison printanière époustouflante, un magnifique feuillage d'été, des couleurs d'automne flamboyantes et des fruits très décoratifs, les viornes plicatum sont de véritables stars du jardin odorant. Elles sont magnifiques en haie mélangée ou grand massif d'arbustes et arbres. De plus, elles attirent les oiseaux et les insectes ! Cette variété est originaire de Chine et a été et introduite en Europe en 1844.
 
5. Amélanchier (Amelanchier La Paloma). Venu d'Amérique du Nord, ce merveilleux arbuste est sans nul doute appelé à connaître un vrai succès dans nos jardins, car il a tout pour plaire, et un talent fou pour donner à la vie du jardin odorant le vrai rythme des saisons. En avril-mai, il se couvre d'une neige de fleurs étoilées. En été, il se pare de baies aussi savoureuses que décoratives et en automne, il devient flamboyant, se couvrant de cuivre et de pourpre. Superbe en plantation isolée avec sa belle silhouette ample et élégante, l'amélanchier est remarquable également en massif ou en haie bocagère. Il diffuse un parfum assez doux, légèrement vanillé dans le jardin odorant.
 
6. Hamamélis. Il se couvre, au cœur de l'hiver, d'étranges fleurs jaune d'or. Dans le langage des fleurs, Hamamélis signifie « Vous m'envoûtez ». On l'a d'ailleurs longtemps appelé « le noisetier des sorcières ». Magique et mystérieux, cet arbuste mérite une place de choix dans tous les jardins odorants. Lumineux en hiver, il se pare à l'automne de couleurs exceptionnelles. Pour profiter au mieux de cet arbuste, l'installer au soleil non brûlant ou à mi-ombre, dans une terre riche en humus et de préférence non calcaire. Le protéger des vents froids car si l'arbuste est très rustique, les fleurs n'apprécient guère les gels prolongés.
 
7. Deutzia (Deutzia scabra). Un magnifique arbuste dont le feuillage disparaît au début de l'été sous une avalanche de petites étoiles blanches ou roses. En compagnie d'autres arbustes à floraison printanière, le Deutzia vous offrira une inoubliable floraison printanière dans le jardin odorant. La variété « Rosealind » est un arbuste compact de 1,50 m de haut, aux rameaux arqués et aux petites fleurs rose tendre lumineux parfumées. « Fasciculata » est aussi un bel arbuste au port retombant, qui se pare d'une abondante floraison rose vif.
 
8. Skimmia japonica. Ce petit arbuste, au beau feuillage persistant vert foncé est idéal pour ceux qui disposent de peu de place, car il se plaît bien en pot. Il est surtout connu et utilisé pour sa fructification rouge brillante très décorative, portée par les plantes femelles. Les plantes mâles (Skimmia japonica Rubella) compensent l'absence de fructification par une floraison de fin d'hiver aux senteurs de muguet. La plantation en pot permet d'offrir au Skimmia le substrat acide dont il a besoin. Il s'adapte à toutes les expositions pourvu qu'elles soient non brûlantes et que le sol reste frais dans le jardin odorant.
 
Les conseils astucieux du paysagiste pour un jardin odorant :
- Installez vos arbustes parfumés près de la maison car la mauvaise saison n'incite guère aux promenades dans le jardin odorant. Placez-les près de la porte d'entrée, des fenêtres et des lieux de passage pour profiter au maximum de leurs parfums.
- Ne jouez pas le mélange des fragrances dans votre jardin odorant : les senteurs, surtout si elles sont puissantes, peuvent se contrarier mutuellement.
- Évitez les expositions Est car le soleil du matin peut endommager les fleurs encore gelées de la nuit.
- Choisissez un emplacement à l'abri des courants d'air pour que les parfums ne se dissipent pas trop rapidement. Gardez en tête que la moindre remontée de température renforce encore leur intensité.
- Donnez un fond de décor (arbustes persistants, brise-vent en matériau naturel) aux arbustes caducs pour valoriser leurs fleurs souvent toutes petites ou de couleur claire.
- Profitez des vivaces et des bulbes à floraison hivernale pour créer de véritables mises en scènes. Bergénias, bruyères, hellébores, primevères, violas mais aussi perce-neige, crocus, eranthis, petits iris... Les fleurs qui bravent courageusement le froid, ne manquent pas.
- Jouez la complémentarité des parfums dans le jardin odorant : la bruyère (Erica carnea) et le cyclamen coum sentent le miel, associez-les à l'hamamélis. Renforcez la note vanillée des Sarcococca en plantant près d'eux des Petasites fragrans ou des petits iris...
- Prolongez l'attrait des arbustes en faisant grimper des clématites à petites fleurs estivales dans leur ramure (type viticella).

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco

DERNIÈRES NEWS

Le Top 10
  1. 4.
    Déco de Noël : un sapin de Noël blanc ...
  2. 5.
    Mariage en fleurs : 60 bouquets de ...
  3. 6.
    Décorer un sapin de Noël en blanc et en ...
  4. 7.
    40 plaids tout doux de 2,50 euros à 79 ...
  5. 8.
    Peinture : les 50 couleurs vives à la ...
  6. 9.
    Salle de bain : 25 nouveaux modèles ...
  7. 10.
    Noël 2013 chez Maisons du monde : ...

Zoom sur

Jouez & gagnez !
logAudience