En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Tendances Déco

Un architecte, c'est pas du luxe

Article par , le 07/12/2005 à 11h44 , modifié le 11/07/2008 à 14h37 0 commentaire

Faire appel à un professionnel pour rénover sa maison ou juste modifier quelques pièces n'est pas forcément un mauvais calcul financier. Contrairement à ce que l'on pense, cela peut même permettre de faire des économies.

Il y a bientôt deux ans, Christelle achète un appartement de 39m² au-dessus de celui dont elle est déjà propriétaire. Objectif : relier les deux appartements pour en faire un duplex, créer un escalier, supprimer une cuisine et agrandir la salle de bain. Budget : 38 000 euros maximum. Motivée, elle dessine elle-même les plans et contacte plusieurs entrepreneurs. Au bout de plusieurs mois, elle parvient enfin à rassembler quelques ouvriers. "Je me suis vite aperçu que nous ne parlions pas le même langage", raconte la jeune femme. Impossible de traduire ses envies en termes techniques. Et quand les devis arrivent, c'est la déconvenue : "C'était le double de mon budget". Plan d'architecte

L'extension de cette maison de région parisienne
a été réalisée par le cabinet d'architectes
Bourillet et associés. Elle était visible dans le cadre
des Journées de la maison conteomporaine.


Aider à déterminer les priorités 
Comme beaucoup, Christelle pense qu'elle n'a pas les moyens de s'offrir un architecte mais se renseigne quand même. Elle participe aux Journées de la Maison contemporaine (lire ci-dessous) et prend contact avec un architecte. Celui-ci se déplace gratuitement, l'écoute et lui propose rapidement un projet conforme à son budget, honoraires compris. "Prendre un architecte me coûte 5000 euros mais ce n'est pas une perte d'argent", estime-t-elle. Choix des travaux, des matériaux : il l'aide à déterminer les priorités et à voir là où elle peut faire des économies. "Par exemple, l'escalier sera dissimulé derrière des portes coulissantes : rien ne sert donc de choisir un escalier en chêne, il sera en sapin, beaucoup moins cher".

Autre avantage : non seulement l'architecte peut se charger des démarches administratives (permis de construire, réglementation) mais aussi du suivi des travaux. Mais attention, le choix des couleurs, matériaux et finitions reste du ressort du client. Et mieux vaut être vigilant pour éviter les mauvaises surprises. Toutes les malfaçons doivent être signalées au moment de la réunion de pré-réception des travaux. Enfin, si quelques années plus tard, la jolie terrasse en teck s'effondre, la garantie décennale de l'architecte couvrira les remboursements. Voilà de quoi être rassuré !

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience