En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Tendances Déco

Astier de Villatte et NY Patch, une collaboration très bestiale

Article par Valentine HELDER , le 28/12/2012 à 17h41 , modifié le 28/12/2012 à 18h08 0 commentaire

Les new-yorkais de Patch NYC et Astier de Villatte proposent une série de plats illustrés d'animaux et autres scènes poétiques. Une collection qui fait rugir de plaisir !

Tout a commencé à New York, lorsque Don Carney, dessinateur et John Ross, calligraphe, rencontrent Astier de Villatte. Les deux premiers sont designers et créateurs de collections d'objets pour la maison (foulards, dessins, lampes, qu'ils présentent dans leur boutique de Boston). Et lorsque les deux Patch assemblent leur talent au céramiste français Astier de Villatte, cela donne une collaboration fructueuse et originale.
Les Patch réalisent pour Astier de Villatte de nouveaux modèles en céramique blanche : écussons, petites boites rectangulaires à pieds et à couvercle, tirelires rondes toutes blanches, vases en forme d'écussons. Les fameux dessins à l'encre noire des Patch (cheval, serpent, hiboux, tête de mort, ours, goélette) viennent s'imprimer, comme tatoués, dans les pièces en céramique blanche.
Les illustrations surréalistes font apparaître des formes fantastiques, comme ce navire semblant naviguer au loin, cette tête de mort habillé d'un nœud papillon ou cette fumée gigantesque sortant de la pipe en bois.
On adore encore plus les animaux à la fois mignons, à la fois imposants, voire terrifiants : le lièvre en mouvement qui a l'air de vouloir s'échapper du plat, l'énorme cochon noir, l'ours brun sorti de sa tanière et la tête de cerf, plus gentille à plat qu'accrochée au mur de la bibliothèque. On ose entamer le chant du brame en plein dîner !
Plus d'infos sur www.astierdevillatte.com
 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience