En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Tendances Déco

Le béton refait surface

Article par , le 11/01/2008 à 18h09 , modifié le 15/07/2008 à 17h08 0 commentaire

"Un littoral bétonné", "un alibi en béton".... Dans le langage courant, la référence à cette matière faite de sable et d'eau n'évoque guère la légèreté ou la grâce. Et pourtant, le béton devient omniprésent dans la déco intérieure.

Sol, plan de travail, escalier, mobilier ou petits objets, le béton pénètre dans les intérieurs et devient un élément de décor.

"Les premiers sols ou meubles en béton ont vu le jour avec le retour en grâce des lofts : contrairement aux années 80, on recherche des lignes épurées, des effets subtils. Le béton permet d'introduire une note minérale dans la maison", estime Francesco Passaniti. Ce designer de meubles s'est spécialisé dans le béton au début des années 90, après un passage dans le BTP.

Car l'inspiration "industrielle" est très présente dans l'utilisation actuelle du béton. L'Intégrer dans un autre environnement que celui d'un parking ou d'une usine ne tombait pas sous le sens.

La puissante industrie du ciment ne s'y est pourtant pas trompée : après avoir lancé le site "Monbeaubeton.com" cet été, elle organisera un concours de meubles en 2005. "Le marché des particuliers est encore marginal", concède-t-on chez Cimbéton, interprofession des cimentiers français, mais c'est avant tout une question d'image, "le béton n'est pas austère".

Entretien facile
Ni forcément de plomb : de nouveaux procédés, plus légers, sont mis au point pour s'adapter aux contraintes d'un appartement ou d'une maison (BCV, Naturalis, Stac...) Et aux envies de finition : brut, lisse, satiné, foncé, clair ou même coloré. Nelly Guyot, architecte, a choisi du orange pour son sol et du rouge laqué pour le plan de travail de sa cuisine.

"On donne sa couleur au béton en mélangeant des pigments avec le ciment, comme pour la chaux ", explique Salomé de Fontainieu, créatrice de meubles mêlant béton et acier.

De l'eau, du sable, rien de plus économique ? Oui, si on le fait soi-même. Car pour le moment, la plupart des réalisations sont des pièces uniques, créations de designer ou d'architecte. L'intérêt croissant pour cette matière fait cependant baisser les prix. Et l'entretien ? "Si je coupe une tomate sur mon plan de travail, ça laisse une petite trace mais un coup d'éponge ou un peu d'huile et tout disparaît", témoigne Nelly Guyot.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience