En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Tendances Déco

Si chères cuisinières

Article par , le 14/12/2005 à 10h17 , modifié le 08/07/2008 à 18h38 0 commentaire

Omniprésentes dans les magazines de déco, les cuisinières rétro sont au goût du jour. Elles ne s'adressent cependant pas à toutes les bourses.

Massives, en émail, en fonte, boutons cuivre ou chrome, les cuisinières de nos aïeules avaient du style. Troquées dans les années 60 contre des fours électriques ou à gaz, ces tables de cuisson font aujourd'hui leur grand retour, revues et modernisées. Mais pas moins chères. Lacanche, Godin, Smeg ou La Cornue, autant de marques prestigieuses qui rééditent ces rolls de la casserole. Leurs prix oscillent autour de 1000 euros chez Smeg, 3000 euros chez Lacanche et entre 6000 et 22 000 euros chez La Cornue. "Leur part de marché est inversement proportionnelle à la place qu'on leur accorde dans les magazines", reconnaît Jean-Jacques Augagneur, directeur de la société Lacanche.
Cuisinière La Cornue Grand Maman

Ces pianos gastronomiques portent cependant bien leur nom et s'adressent aux férus de petits plats. "C'était un vieux rêve pour moi", confie Bernadette, mère de famille et passionnée de cuisine. Côté accessoires, les fours à bois, réchauffe plat et compartiment à eau (seul point d'eau chaude de la maison autrefois) ont laissé la place aux brûleurs à gaz, pierre à gril et plaque de cuisson à la japonaise. L'entretien, lui, n'a guère évolué. Point de vitre autonettoyante et les recoins ne manquent pas. L'esthétique d'un appareil électroménager tendance a un prix.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience