En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Tendances Déco

Comment lutter contre les mauvaises herbes dans son jardin ?

Article par BOURGEOIS Sophie , le 25/04/2008 à 10h59 , modifié le 04/05/2009 à 14h14 0 commentaire

Difficile d'éviter la propagation des mauvaises herbes dans le jardin... Cependant, il existe divers moyens pour les combattre.

Les mauvaises herbes sont la bête noire du jardinier qui voit en elles des plantes invasives empêchant les cultures de bien se développer et enlaidissant allées et massifs de fleurs. Le recours aux herbicides chimiques est toujours à proscrire car ces produits sont une source de pollution importante pour les nappes phréatiques.

Le stock de graines dans le sol est quasi inépuisable et les herbes sauvages poussent naturellement dans tous les jardins. Pour ne pas se laisser envahir par les mauvaises herbes, la prévention est la meilleure arme. En binant et sarclant régulièrement le potager, on empêche donc les herbes de se développer tout en aérant la terre pour permettre à l'air et à l'eau de mieux la pénétrer. La bonne fréquence pour cette double opération est une fois semaine.
 
Nos 5 astuces pour lutter contre les mauvaises herbes dans votre jardin bio :
1 - Occupez le terrain du jardin bio au maximum en semant des engrais verts entre deux cultures et en panachant cultures à croissance lente et rapide : planter des salades entre les choux, semer des radis avec les carottes.
2 - Désherbez le matin pour que les herbes arrachées aient le temps de se dessécher au soleil. N'attendez pas que les herbes soient montées en graines pour les éliminer !
3 - Pour enlever les herbes du jardin bio un peu coriaces, utilisez un outil de jardin qui soulève les racines sans les couper de façon à éliminer toute la plante (comme la grelinette par exemple).
4 - Paillez les plantes potagères en été, les massifs de fleurs et les arbustes dès la fin de l'automne.
5 - Recyclez les déchets en paillis en les passant dans un broyeur à végétaux.
 
Lutter contre les mauvaises herbes dans le jardin bio en évitant les repousses grâce au paillage :
Le paillage, que l'on appelle également « mulching », est une technique privilégiée au jardin bio car elle présente de multiples avantages. Elle consiste à couvrir le sol jusqu'au pourtour des plantes d'une couche de végétaux : paille, copeaux de pin, gazon séché ou feuilles mortes. Ce manteau végétal maintient la fraîcheur du sol en été et préserve du gel ou des pluies battantes en hiver et en automne. À la belle saison, il est particulièrement recommandé pour limiter les arrosages car il évite l'évaporation de l'eau. En dehors de ce rôle de protection et du maintien de l'humidité, il freine considérablement la germination et la repousse des herbes sauvages. En se dégradant, le paillis agit comme un compostage. Après les cultures, le semis d'un engrais vert, en formant un écran végétal, aura le même effet que le paillage.
 
Quels outils de jardin choisir pour lutter contre les mauvaises herbes dans le jardin bio ?
Après avoir désherbé éclairci et biné soigneusement la terre, répandre entre les plantes cultivées une couche régulière de 5 à 7 centimètres de matériau protecteur. Traditionnellement, on utilisait les végétaux disponibles dans son environnement : paille, fougère, genet, écorce de pin. Aujourd'hui, on trouve en jardinerie différents matériaux comme des paillettes de lin, des écorces de cacao ou du chanvre.
- Dans le potager du jardin bio, utiliser des paillis qui se dégradent rapidement quitte à renouveler les couches au fur et à mesure de leur décomposition : paillettes de lin, coques de cacao mais aussi tonte de la pelouse séchée (sans graines), feuilles mortes... Pour les plantes vivaces, utiliser des rafles de maïs, des branchages broyés ou même des petits graviers pouvant être plus décoratifs. Les copeaux de bois, écorces broyées et aiguilles de résineux sont réservés aux arbustes et plantes vivaces acidophiles.
- Pour protéger les cultures longues durées (fraisiers), la pose d'un plastique noir offre une solution radicale contre l'envahissement des mauvaises herbes tout en maintenant l'humidité du sol et en facilitant les récoltes.
 
La pratique du faux semis pour lutter contre les mauvaises herbes dans le jardin bio :
Cette technique consiste à préparer le sol comme si on allait effectuer un semis et à y laisser se développer les herbes sauvages. Ensuite, il suffit de les éliminer par un binage et d'effectuer le semis qui, ayant une longueur d'avance sur les mauvaises herbes, se développera plus facilement.
 
Se passer d'herbicides pour lutter contre les mauvaises herbes dans le jardin bio : un geste écocitoyen !
En France, 14 millions de jardiniers amateurs cultivent 1 million d'hectares. L'utilisation de produits phytosanitaires (rapport aux soins et au traitement des végétaux) dans les jardins particuliers représente 10 % des pesticides épandus en agriculture. Ces pesticides sont en grande partie des herbicides utilisés au potager et au jardin d'agrément. Une étude de l'IFEN (Institut Français de l'Environnement) réalisée en 2000 sur la qualité des eaux de surface a révélé que 83 % des échantillons étaient contaminés par le glyphosate, le principe actif du Round Up, désherbant le plus utilisé en France. Pour éviter de polluer les nappes phréatiques, mieux vaut avoir recours aux techniques écologiques dans son jardin bio comme le désherbage manuel ou mécanique et le paillage.
 
Pour en savoir + pour réussir son jardin bio :
- 4 Vaulx-Jardin : paillages non acidifiants et fertilisants à base de branches broyées et d'algues marines (fibralgo). Tél. : 02 96 82 70 71
- À la découverte des plantes : un site pour reconnaître les plantes sauvages, médicinales et adventices.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience