En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Tendances Déco

10 conseils pour votre éclairage intérieur

Article par Benjamin SARAGAGLIA , le 08/03/2006 à 14h38 , modifié le 02/07/2008 à 18h36 1 commentaire

La lumière fait partie intégrante de la déco d'une pièce. Voici de quoi bien choisir vos lampes.

Combien de lampes, comment les disposer, dans quelle pièce, quels sont les secrets d'un éclairage réussi ? Nous vous avons posé ces questions pratiques à Roger Nathan, directeur d'Electrorama, société parisienne spécialisée dans ce domaine (conseil, production, installation et distribution).

1. Dans le séjour : jongler d'une lampe à l'autre

Combinez trois éclairages dans cette pièce multifonction, parmi lesquels vous choisirez celui qui convient le mieux à votre activité du moment. La plupart du temps, vous aurez besoin d'une lumière puissante, englobant toute la pièce : optez donc pour une lampe halogène. Pour les moments intimes ou les soirées entre amis, une lumière plus diffuse est toute indiquée : une lampe haute avec abat-jour par exemple. Le troisième éclairage se combine avec l'un des deux premiers : il s'agit d'une source locale, personnelle, pour vous ménager un coin lecture notamment.

2. Dans une chambre d'enfant : le veiller, sans le réveiller
En plus d'une lampe de chevet, l'éclairage idéal pour votre enfant est un plafonnier accompagné d'un variateur. Trois raisons à cela : s'il a peur en se couchant, vous laisserez une faible lueur rassurante que vous éteindrez plus tard ; vous pouvez venir le border discrètement avant d'aller vous coucher ; vous le réveillerez en douceur, le lendemain matin, en allumant petit à petit.

3. Dans la salle de bain : ne pas se laisser agresser de bon matin
Quelle horreur, après une petite nuit, de s'abîmer les yeux dans une salle de bain éclairée comme un salon de coiffure. Pourtant, vous avouerez qu'il est difficile de se maquiller dans une lumière tamisée. La solution, comme dans la salle de séjour, est de pouvoir choisir parmi plusieurs sources lumineuses (deux en l'occurrence) : un éclairage d'ambiance plutôt doux (en évitant, bien sûr, de placer un plafonnier au-dessus de la douche) et de puissantes ampoules autour du miroir, pour vous scruter en détail.

4. Dans la salle à manger : ambiance conviviale
Très tendance : la suspension au dessus de la table. Eteignez le reste de la pièce, vous focaliserez ainsi la lumière sur le repas, et sacraliserez donc ce moment familial. Vous reproduirez ainsi, en quelque sorte, le même effet que les chandelles dans un dîner en amoureux.

5. Dans la cuisine : une vraie pièce à vivre
Petits-déjeuners, goûters et autres repas, la cuisine est aujourd'hui une pièce dans laquelle on se croise régulièrement, en vitesse ou non. Il est donc important qu'elle soit lumineuse : repartissez-y plusieurs suspension, petites de préférence. Par ailleurs, pour cuisiner, placez de très bons éclairages (des lampes fluorescentes par exemple) sous les meubles hauts, au-dessus de chaque plan de travail.

6. Sécurité : Bien choisir une lampe halogène
Ces lampadaires font partie des appareils électriques les plus dangereux de votre maison ! Mais vous pouvez toujours limiter les risques en prenant ces deux précautions avant d'acheter une lampe halogène : vérifier qu'elle est certifiée NF et que la partie lumineuse est protégée. Ensuite, poussez-la franchement (et rattrapez-la avant de vous attirer les foudres d'un vendeur) : si elle tombe, c'est qu'un enfant peut la faire chuter facilement ; sinon, vous pouvez l'acheter.

7. Sécurité : Savoir lire une étiquette
Tout appareil électrique doit porter une étiquette indiquant sa provenance (privilégiez les produits français, voire de votre région, qui ont moins voyagé), sa puissance (40 watts pour une lumière plutôt douce), ses caractéristiques d'emploi et sa réaction aux incendies. Pourtant, tous n'affichent pas leurs caractéristiques... si une lampe fait cette impasse, c'est qu'il y a anguille sous roche : ne l'achetez pas !

8. Sécurité : L'applique murale est-elle vraiment indispensable ?
Ces appliques en plâtres, décoratives, que l'on accroche au mur, sont à la mode. Pourtant, nombreux sont ceux qui font l'erreur de les poser sur de la tapisserie ou, pire encore, en contact avec du tissu ! Mieux vaut les associer à des murs peints (voire, pourquoi pas, bruts).

9. Confort : Avoir un éclairage à portée de main
Voici une autre erreur, de plus en plus répandue (pour des questions esthétiques bien souvent) : abandonner tous les interrupteurs muraux au profit de lampes indépendantes. Le problème se pose très vite : comment allumer dans le noir complet quand on ne trouve aucune lampe ? Conservez donc au moins un interrupteur aux entrées de chaque pièce, quitte à ce qu'il soit relié à une prise, sur laquelle vous brancherez une lampe.

10. Ecologie : Les lampes à économie d'énergie
Les ampoules fluorescentes (parfois appelées à tort " néons "), consomment cinq fois moins que celles à incandescence. Ce qui veut dire qu'à luminosité égale, elles pompent cinq fois moins sur les réserves naturelles, elles vous coûtent cinq fois moins cher et elles durent cinq fois plus longtemps. Pourquoi s'en priver ?

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience