En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Tendances Déco

Jardin bio : favoriser la biodiversité végétale et animale

Article par Sophie Bourgeois , le 25/04/2008 à 10h41 , modifié le 12/05/2009 à 17h30 0 commentaire

Notre santé et, à plus long terme, la qualité de notre vie, sont tributaires de la biodiversité. Réussir un jardin bio, c'est l'habiller en biodiversité.

La perte de la biodiversité est une menace écologique qui pèse sur notre planète au même titre que le changement climatique entraînant notamment une baisse de nos ressources en eau et un appauvrissement des écosystèmes. A votre échelle, dans votre jardin bio, adoptez la biodiversité !

Les bons gestes dans son jardin bio :
- Plantez des haies en utilisant des espèces végétales variées. Oiseaux, insectes et petits mammifères trouveront dans ce refuge une nourriture diversifiée. Pensez aux charmes, noisetier, houx, prunellier, églantier plutôt qu'à l'éternel thuya.
- Cultivez des fruits et légumes dans votre jardin bio en utilisant des variétés locales bien adaptées au sol et au climat. Introduisez des variétés oubliées pour jouer la diversification végétale et gustative.
- N'introduisez pas de plantes exotiques invasives qui vont se développer aux dépens des variétés locales.
- Évitez de ramener de vos voyages lointains des espèces déjà fragilisées par la dégradation de leur habitat, ce qui pourrait les menacer d'extinction. Fiez-vous à la convention internationale (la CITES) qui réglemente la circulation des plantes, animaux et produits dérivés.
- Évitez les pesticides, herbicides et fongicides chimiques afin de respecter l'équilibre naturel de l'écosystème mais aussi de préserver les cours d'eau et les nappes phréatiques.
- Laissez un coin de prairie en friche pour permettre à de nouvelles variétés de plantes de pousser et à des insectes jardiniers de s'y développer.
- Installez des accessoires de jardin comme des nichoirs et des abreuvoirs pour les oiseaux. Favorisez la multiplication des papillons en plantant des arbres qu'ils affectionnent et en leur fournissant des abris spécifiques.
- Créez une mare ou un petit plan d'eau dans un coin de votre jardin bio, vous favoriserez ainsi l'implantation de tout un écosystème (plantes, insectes, animaux aquatiques...).
- Installez une ruche : les abeilles augmenteront la pollinisation de vos végétaux et vos récoltes. Plantez des espèces mellifères (tilleul, lavande, thym, roses trémières...).
- Fleurissez votre terrasse et votre balcon ! Pour ajouter une touche de charme à votre jardin bio, « végétalisez » vos murs et toitures plates ou à faible pente en y faisant pousser des végétaux : cette technique architecturale permet de favoriser la biodiversité dans les milieux urbains.
 
La biodiversité, en bref !
La biodiversité consiste à préserver les grands équilibres écologiques, à l'échelle de l'habitat, de la forêt, de la région, du  monde... Ce sont les scientifiques réunis au Sommet de la Terre à Rio de Janeiro qui, en 1992, ont défini le concept de « biodiversité » regroupant les formes de diversité génétique, la diversité des espèces et des écosystèmes. Ces trois types de diversité, intimement liés, forment chacun un maillon de la grande chaîne de la vie. Partant du constat que 60% des écosystèmes du monde sont dégradés, les scientifiques ont incité les gouvernements à lutter contre la perte de biodiversité. L'engagement français vise à la restaurer d'ici 2010. Rappelez-vous le mot d'ordre de la campagne : « il n'y a pas de petits gestes quand on est 60 millions à les faire ».
 
Adoptez la verte attitude !
Vous aimez les balades à pieds ou en vélo et c'est tant mieux car en évitant de prendre votre voiture, vous diminuez la production de gaz à effet de serre.
Toutefois, il ne faut pas arriver en terrain conquis chez Dame Nature ! Restez dans les sentiers et évitez de piétiner les milieux naturels où s'épanouissent la faune et la flore sauvages. Si vous dérangez une femelle qui couve ses petits, elle risque de les abandonner. Idem, quand vous vous promenez dans un parc naturel, respectez strictement les consignes quant aux interdictions de cueillettes. Par exemple, résistez à la tentation de ramasser une orchidée sauvage au bord d'une rivière, ou toute autre espèce protégée. N'hésitez pas à encourager le développement des parcs et jardins botaniques en les visitant, ils représentent des lieux de sauvegarde privilégiés de la biodiversité.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience