En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Tendances Déco

Fertiliser et amender son jardin bio

Article par Sophie Bourgeois , le 25/04/2008 à 10h49 , modifié le 20/05/2008 à 15h14 0 commentaire

Chaque terre a des besoins différents en fonction de sa composition et des plantations déjà effectuées ou à venir. Voici les moyens pour fertiliser et amender malin tout en gardant le sol de votre jardin bio vivant !

Pour maintenir l'équilibre du sol, il est nécessaire de le fertiliser en évitant les engrais chimiques de synthèse qui sont défavorables aux micro-organismes qui le peuplent. Sans aucun apport, le sol s'appauvrit en éléments nutritifs, les plantes s'affaiblissent et deviennent sujettes aux maladies.

La meilleure façon de connaître la nature du sol de votre jardin bio est de le faire analyser en laboratoire en prélevant, dans différents endroits du jardin, des échantillons sur 2 à 5 centimètres de profondeur. Le mélange analysé révélera le pH (degré d'acidité ou d'alcalinité) et la teneur en azote, acide phosphorique, potasse, magnésium, oligo-éléments, humus... Rassurez-vous, ce n'est pas la seule solution ! On trouve également en jardinerie des bandelettes pour tester le pH du jardin. La présence d'herbes sauvages sur un terrain peut renseigner sur sa nature. Ainsi le coquelicot et le trèfle blanc poussent en milieu calcaire, la prêle et la pensée en milieu acide, le mouron des oiseaux et la grande oseille en terre riche en humus, le plantain à feuilles larges affectionne les sols lourds et humides... Le sol peut être acide, neutre ou basique, mais c'est au voisinage de la neutralité (pH de 6,5 à 7) qu'il est le plus favorable aux cultures potagères et fruitières.
 
Comment améliorer la terre de votre jardin bio ?
Ce sont les caractéristiques physiques et chimiques du sol qui permettent de définir ses besoins. Le jardinier peut avoir recours à plusieurs méthodes et produits pour améliorer la terre et la rendre plus fertile. Quel que soit le terrain, des apports en humus, principalement en compost mais aussi en fumier dégradé, tourbe et engrais verts, amélioreront ses qualités. Il est indispensable de les renouveler pour maintenir la fertilité. Il existe aussi des engrais organiques pouvant répondre à des besoins plus spécifiques du sol. Sortez vos outils de jardin, la façon de travailler le sol a également toute son importance : la terre doit être labourée et aérée régulièrement.
 
Comment choisir un engrais biologique pour son jardin bio ?
D'origine végétale, animale ou minérale, les engrais organiques (biologiques) se distinguent les uns des autres par leur teneur en azote (N), phosphore (P) et potassium (K). Certains mélanges sont étudiés pour apporter ces 3 éléments (NPK) dans des proportions diverses. On les trouve sous forme brute, liquide, en granulés ou en poudre tout comme les engrais chimiques auxquels ils se substituent avantageusement. Ce sont par exemple : le tourteau de ricin, la corne torréfiée ou broyée, le sang desséché de volaille, la poudre d'arêtes, le guano, le phosphate naturel, la cendre de bois... Il existe également des engrais spécifiques adaptés aux besoins de certaines plantes : tomates, pommes de terre, fraisiers, géraniums, gazon, rosiers, bonzaïs...
 
À quoi servent les engrais verts pour son jardin bio ?
Déjà pratiquée dans l'Antiquité, cette méthode consiste à semer dans son jardin des légumineuses, graminées ou crucifères dans les parcelles nues, après une récolte ou entre des rangées de légumes, de façon à protéger le sol et à l'enrichir en humus grâce aux racines qui le travaillent. Dans le potager du jardin bio, chaque parcelle inutilisée sera semée d'engrais vert (moutarde, phacélie, trèfle, épinard, seigle, pois, lupin...), en fonction du terrain et de la saison. Les plantes seront enfouies superficiellement dans le sol au stade de la floraison, après avoir été séchées puis coupées ou pulvérisées à la tondeuse. D'une façon générale, les engrais verts permettent de couvrir le sol afin qu'il ne se dessèche pas ou ne soit pas lessivé par les pluies, de remettre en activité les éléments minéraux du sol, de protéger la faune utile (comme les coccinelles...) ou encore de favoriser la nutrition de la culture suivante.
 
Les bons engrais pour vos plantes dans le jardin bio !
- La semence de moutarde est un engrais vert dont les fleurs sont mellifères.
La boîte de 500 g : 5,50 €.
- Le tourteau de ricin est un engrais azoté riche en oligo-éléments et matière organique.
La boîte Le Jardin nature : 21,10 €.
- Le Lombricompost est un engrais organique, issu du travail des vers de terre, riche en humus, enzymes, hormones de croissance et flore bactérienne qui convient à tous les végétaux. La boîte de 2 kg (existe aussi en sac de 10 kg) : 13,20 €.
- Le terreau sans tourbe sert de support de culture pour les plantations en pot ou bac : l'absence de tourbe permet d'éviter la disparition des tourbières aujourd'hui menacées.
Le sac de 50 l : 8,20 €.
Tous ces produits sont en vente chez Botanic.
 
En savoir + pour votre jardin bio :
- Terre vivante : organisme faisant la promotion du jardin bio et de l'habitat écologique à travers l'édition de livres et de la revue "Les quatre saisons du jardinage". Tél. : 04 76 34 80 80 
- Terre et Nature : fertilisants bio, terreaux sans tourbe, paillages divers. Tél. : 05 58 51 77 22
- Laboratoire Teyssier : analyse de terre pour les particuliers. Tél. : 04 75 53 31 43

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience