En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×

Les plantes des jardins exposées entre ombre et lumière

Article par Sandrine BRASSE , le 25/04/2008 à 15h18 , modifié le 19/05/2008 à 10h48 0 commentaire

Toutes les plantes ont besoin de lumière pour pousser. Cependant, la quantité de lumière et d'ombre qui leur est nécessaire diffère selon les espèces. Choisissez vos plantes avec précaution en fonction de l'exposition de votre jardin !

Une grande quantité de plantes s'accommodent de la mi-ombre qui se caractérise par une lumière tamisée ou à une quantité d'ensoleillement moyenne. Les plantes de ce type se nomment plantes semi-sciaphiles ou plantes de mi-ombre.
 
Lexique des plantes des jardins exposé entre ombre et lumière :

Primula "Miss Indigo":
On trouve de nombreuses variétés de primevères à fleurs simples ou doubles et dans différents coloris qu'on panache volontiers pour égayer les bordures et les pots des jardins. Ces printanières d'allure modeste se plaisent dans les terres humides et à mi-ombre contre un mur, au pied d'un arbre caduc ou dans un pot. La Primula "Miss Indigo" possède des pétales violets ourlés de blanc qui font tout son charme
 
Camellia japonica williamsi :
Cet arbuste d'hiver se joue du froid pour déployer une floraison généreuse magnifiée par un écrin de feuilles vernissées. Ses fleurs rouges s'accordent avec des feuillages sombres à reflets pourpres ou encore avec des vivaces printanières pouvant être plantées à son pied (crocus, narcisses, petits cyclamens...). On peut le planter à l'ombre de grands arbres feuillus, en compagnie d'autres arbustes à terre de bruyère ou en solo. Cette plante préfère les endroits du jardin abrités des vents et déteste autant les courants d'air froids que les rayons brûlants et la pleine lumière du soleil
 
Zantedeschia :
Appelée autrefois "faux arum", cette plante vivace à rhizomes tubéreux est originaire des zones humides des régions tropicales et australes d'Afrique. Selon la variété, les fleurs sont blanches, jaunes, rouges ou roses. Les callas forment des massifs généreux attirant le regard. Ils sont du plus bel effet aussi dans les pots ! Ils apprécient les terres riches, légères et humides ainsi qu'une exposition soleil à mi-ombre. Leur floraison dure tout l'été mais il faut bien protéger les bulbes en hiver.
 
Tigridia Pavonia :
Appelée fleur du Tigre ou œil de paon, cette plante mythique est originaire du Mexique et du Guatemala. Quatre à six fleurs éclosent les unes après les autres et vivent une journée chacune entre juillet et septembre. Ses couleurs splendides vont de l'orange, au rose, au pourpre jusqu'aux blanc et jaune. Les bulbes se plantent au printemps après les dernières gelées d'hiver, dans un endroit ensoleillé à mi-ombragé.
 
Cimicifuga simplex White Pearl ou Cierge d'argent :
Plante vivace de la famille des Renonculacées, originaire de Sibérie et du Japon. Ses fins goupillons blancs se balançant au vent et attirant les papillons, illuminent les coins sans lumière du jardin jusqu' en automne. Les touffes restent en place de longues années si le terrain est suffisamment frais avec une exposition de mi-ombre à ombre.
 
Begonia bolivensis :
De la famille des Begoniaceae, découvert en Bolivie lors d'une expédition botanique en 1990, ce bégonia s'adapte aussi bien en pot, en suspension qu'en pleine terre. Si les bégonias sont des plantes de mi-ombre, cette variété a la particularité de supporter la pleine lumière du soleil. Son feuillage d'un vert dense et la couleur vive de ses clochettes apporteront une touche d'exotisme au jardin d'été. Seule exigence : le planter dans une terre humide et légère.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience