En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Tendances Déco
Dossier :Réussir son jardin bio

Nous avions abandonné la façon de jardiner de grand-papa et aujourd'hui on s'aperçoit que sa méthode est plus saine. Chassez le naturel et il revient au galop. Et c'est tant mieux ! Réussir son jardin bio avec des techniques très simples, c'est possible ! Suivez le guide...

Réussir un jardin bio

Imaginez...Pas une mauvaise herbe qui dépasse, légumes plantés au cordeau au potager, massifs de fleurs bien ordonnés au jardin d'agrément, haies de thuya parfaitement taillées, pelouse « moquette » et allées clean, bien droites... le mythe du jardin propre, si préjudiciable aux espèces sauvages, est en train de disparaître.

La mode est au jardin bio, le fait de laisser vivre et s'épanouir ensemble différentes espèces sans pour autant laisser faire la nature. Un jardin bio c'est trouver des alternatives aux maladies et attaques diverses en remplaçant le chimique par le biologique. C'est miser sur la maîtrise et le respect de la nature plutôt que sur sa domination et son exploitation.

En utilisant les fertilisants et pesticides chimiques à outrance, nous mettons en danger notre santé, sacrifiant le goût des produits et contribuant à endommager les sols et les nappes phréatiques. Apprenez rapidement à jardiner au naturel et à réussir votre jardin bio.     
 
Réussir un jardin bio, c'est d'abord mieux penser le jardin !
Un jardin bio est un jardin où les plantes s'épanouissent en toute harmonie, où les insectes, les oiseaux et même les herbes dites « mauvaises » ont leur place et concourent à maintenir ce petit écosystème en équilibre. Si l'on y favorise la vitalité foisonnante de la nature, on ne cédera pas toutefois à la tentation du complet laisser-aller « advienne que pourra » ! Un jardin bio et naturel se dessine et se programme comme n'importe quel jardin. On ne peut l'obtenir du jour au lendemain et l'amélioration du sol, réserve de nutriments essentiels,  ne peut se faire que progressivement. De la qualité de la terre et de son travail vont dépendre la qualité des récoltes. Quant à l'entretien, c'est sur lui que repose le maintien de l'équilibre du jardin. 
 
Avant de concevoir un jardin bio, il faut commencer par étudier la nature du sol, repérer son ensoleillement au fil de la journée et des saisons. Ensuite se pose la question du choix et de la répartition des espèces végétales : quelles variétés sont le mieux adaptées à la nature du sol et au climat, comment associer les végétaux au potager, quels arbustes vont composer les haies pour assurer une protection efficace  en hiver, quel bout de pelouse sera tondu pour l'espace détente et quel autre sera laissé en friche et enrichi de vivaces pour permettre aux insectes jardiniers de s'installer... ? Que ce soit au potager, au verger ou au jardin d'agrément, ce qui compte avant tout, c'est la biodiversité, pour éviter de manger un jour les mêmes fruits et légumes, de voir sous nos yeux les mêmes fleurs et de perdre ainsi toute cette diversité d'espèces à laquelle nous sommes liés !

Dans ce dossier, trouvez des techniques simples ; de la récupération d'eau de pluie à la culture biodiversifiée, apprenez rapidement à réussir votre jardin bio.


Sommaire :
logAudience