En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques et de personnalisation. En savoir plus
×
  • Déco
  • Tendances Déco

Tout ce qu'il faut savoir sur les ampoules à basse consommation

Article par Katia FACHE , le 06/03/2012 à 15h49 , modifié le 06/03/2012 à 16h01 0 commentaire

Les ampoules à basse consommation ont été mises en avant pour leurs mérites environnementaux. En 2012, nous n'aurons plus que ce type de modèles, que devons-nous donc savoir sur elles ?

D'un point de vue énergétique, l'intérêt des ampoules à basse consommation n'est plus à démontrer. Nous devons néanmoins les utiliser avec précaution et savoir qu'elles n'ont pas que des avantages.

 

Leur composition :
Comme indiqué sur les emballages, ces modèles comprennent du mercure : en moyenne 2 mg. En cas de casse, il est impératif d'aérer immédiatement la pièce puis de ramasser les débris avec du papier absorbant. De nombreuses enquêtes ont prouvé que la concentration en

mercure mesurée dans une pièce (où l'on a cassé 4 tubes) est restée inférieure à la valeur limite d'exposition professionnelle (50 μg/m3). Le risque est donc plus important pour l'environnement que pour les habitants de la maison.

 

Quelques risques :
Dès l'allumage, les ampoules à basse consommation sont à l'origine d'importants rayonnements radioélectriques. Contrairement aux ampoules classiques, elles sont un risque si elles sont proches de l'utilisateur comme c'est le cas pour les lampes de chevet ou les lampes de bureau. Par précaution, la Commission de sécurité des consommateurs recommande aux personnes portant des appareillages électriques de rester à plus de 30cm des lampes. Pour les autres usages, si les ampoules sont à plus de 5O cm de nous, il n'y a aucun danger.

 

Comment les recycler :

En raison de ses composants, ces ampoules ne sont pas des déchets comme les autres et nécessitent un tri spécial. Une fois usées, elles rejoignent la catégorie des déchets d'équipements électriques et électroniques. L'éco-organisme Récyclum a lancé un site internet pour aider à faire le tri : www.malampe.org propose un outil de géolocalisation permettant de trouver facilement le point de collecte le plus proche de chez soi.

 
Envoyer cette page à un ami
Les champs marqués par une étoile * sont obligatoires.



de Déco
logAudience